Nouveau service public pour la rénovation énergétique

A l’actu cette semaine dans Digicode : on découvre ensemble le nouveau service public lancé par le gouvernement… Ensuite, on se penchera sur les tendances dans l’immobilier pendant les vacances de la Toussaint. Et enfin, on en apprendra plus sur un nouveau concours visant à récompenser le réemploi dans le bâtiment ! Bienvenue dans Digicode, la newsletter qui décrypte l’actualité immobilière !

Digicode, tous les semaines, l'actualité immobilière décryptée pour les propriétaires bailleurs.
Merci ! Vous êtes bien inscrit à Digicode.
Il y a eu un problème lors de votre inscription.

La rénovation énergétique comme priorité du gouvernement

Le bâtiment représente en France 27% des émissions de CO² et 45% de la consommation d’énergie finale. Le gouvernement fait de sa priorité la rénovation énergétique : entre la loi Climat et Résilience et MaPrimeRenov, le service public de la rénovation énergétique évolue bien. Ce jeudi 21 octobre 2021, Emmanuelle Wargon, ministre déléguée chargée du Logement, a annoncé le lancement de France Rénov’, un nouveau service public cherchant à simplifier l’accès à l’information et guider les Français souhaitant rénover. Ce service sera opérationnel dès le 1er janvier 2022.

Pour être précis : Ce service vise à garantir des informations gratuites, neutres et sures, afin de mieux orienter les propriétaires vers des professionnels compétent et sécurité le parcours de rénovation énergétique. Il s’appuiera sur une plateforme web, un numéro de téléphone national unique (0 808 800 700), des guichets de renseignement, et un interlocuteur, Mon Accompagnateur Rénov’. Outre ce service public, le ministère crée l’aide MaPrimeRenov’ Sérénité, qui vient compléter MaPrimeRenov en s’adressant aux ménages modestes et très modestes, soit près de 5,5 millions de propriétaires occupants. Les différentes primes sont de plus cumulables.

Pour prendre un peu de recul : La mission de ce nouveau service public est similaire à celle qui avait été confiée au réseau Faire (Faciliter, accompagner et informer à la rénovation énergétique). Mais ce dernier était géré par deux structures parallèles, l’Anah (agence nationale de l’habitat) et l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) et était bien moins connu du grand public. Le gouvernement veut donc profiter du succès rencontré par MaPrimeRénov’ pour mettre en place un nouveau réseau, qui est ainsi plus visible, et géré uniquement par l’Anah cette fois. 

Découvrez Loumi, la plateforme des propriétaires baileurs !
Trouver un bon locataire et gérer votre bien devient un jeu d’enfant grâce à Loumi

Les autres codes de la semaine :

Hausse importante des réservations pour les vacances de la Toussaint

Les vacances de la Toussaint ont commencé ce weekend, et une hausse importante des taux de réservation et d’occupation des hébergements est visible. On enregistre en effet +54,8% de réservations en 2021 par rapport à 2019… Comment expliquer cet engouement soudain ?

Tous les types de destination profitent de cette hausse : mer, campagne, montagne… et même les villes ! Deux causes peuvent se cacher derrière cet engouement. La première, c’est un « effet de rattrapage » après les restrictions de ces derniers mois. Les Français n’ont pas pu partir jusqu’aux vacances d’été, et se rattraperaient sur les vacances de la Toussaint… Deuxième raison, avec la démocratisation du télétravail, il est possible de prendre quelques jours de télétravail et quelques jours de congé afin de pouvoir partir une semaine entière… 

La destination favorite de ces vacances est la campagne. Et niveau type de logement, les Gîtes de France ont la côte… mais aussi l’hôtellerie. Un vent frais souffle donc sur ce dernier secteur, qui avait été très fortement impacté par la crise sanitaire, ayant perdu plus de 100 milliards d’euros de chiffre d’affaire

Merci ! Vous êtes bien inscrit à Digicode.
Il y a eu un problème lors de votre inscription.

La touche finale : première édition des Trophées Bâtiments Circulaires

Ce 21 octobre dernier étaient annoncés les huit lauréats du premier concours des bâtiments circulaires. Organisé par le Booster du réemploi, la plus grande initiative collective en faveur du réemploi des matériaux, le concours vise à mettre en avant et promouvoir les opérations exemplaires de réemploi. 

Les prix ont été remis dans 5 catégories (résidentiel, en rénovation et en neuf, tertiaire rénovation et neuf, infrastructures et espaces publics) après délibération d’un jury de 10 professionnels. 3 mentions spéciales ont également été remises. 

Les projets récompensés montrent que la réutilisation n’est pas difficile et peut s’inscrire au cœur de la vie quotidienne. A Paris, à Monceau, les anciennes cages d’ascenseurs inutilisées ont été reconverties en kitchenettes, tandis qu’à Envie le labo des hublots de lave-linge ont été utilisés pour faire une paroi vitrée. L’ensemble des projets est à retrouver sur le site de Construction21 France