L’habitat partagé, au travail comme à la maison !

Cette semaine dans Digicode : on évoque l’engouement suscité pour les espaces partagés et la pénurie de matériaux qui continue de sévir ainsi que le chantier des tours Duos qui est sur le point d’être achevé. Bienvenue dans Digicode, la newsletter qui décrypte l’actualité immobilière !

Digicode, tous les semaines, l'actualité immobilière décryptée pour les propriétaires bailleurs.
Merci ! Vous êtes bien inscrit à Digicode.
Il y a eu un problème lors de votre inscription.

Coliving et coworking : pour plus de modularité 

La mode est aux espaces partagés. Avec la crise sanitaire et la mise en place de certaines lignes de train, ils seraient près de 900 000 actifs à travailler au moins partiellement à plus de 200 km de chez eux selon l’Insee. Pour se loger temporairement mais régulièrement loin du travail, le logement partagé (chambre chez l’habitant, colocation) devient une solution incontournable (appelé coliving), de même que le travail partagé (coworking). 

Pour être précis : À Paris, l’agence d’architecture Majma et l’étude notariale Cheuvreux planchent sur une nouvelle typologie de logement partagé, où il pourrait y avoir des casiers pour laisser ses affaires, et un bail spécifique. Des plateformes telles Weekaway ont vu le jour récemment pour répondre à ces nouveaux besoins de logement partagé. Les bureaux sont eux aussi de plus en plus partagés avec :

Pour prendre un peu de recul : Ces nouveaux modes de vie entraînent un véritable changement de direction avec des logements et bureaux modulables. En effet, pour pouvoir s’adapter rapidement à une évolution du nombre de personnes, ces espaces peuvent se décliner grâce à des conceptions architecturales assez uniques (containers, grands open spaces etc) afin de gagner en adaptabilité !

Découvrez Loumi, la plateforme des propriétaires baileurs !
Trouver un bon locataire et gérer votre bien devient un jeu d’enfant grâce à Loumi

Les autres codes de la semaine : 

  • Le prix des assurances habitations augmentent de 0.9% cette année
  • Le nombre de résidences secondaires en France atteint le chiffre record de 3,6 millions en 2020
  • Nouveau pic historique des prix de l’immobilier au Royaume-Uni (+0.8% en Juin), soit un achat moyen de 400 000 euros

La pénurie de matériaux continue de freiner la relance

Depuis plus de six mois maintenant , il y a pénurie de matériaux en tout genre (bois, isolants, métaux, plâtre, etc). Cela perturbe fortement le secteur de la construction, qui voit le coût de ses chantiers augmenter (+6% du prix total en moyenne). 

A la base du problème, les prix des matières premières qui s’envolent à cause des stocks des fournisseurs qui s’épuisent, non préparés à une reprise soudaine du marché. 

On note donc : +31,3% pour l’acier ; +28,6% pour le PVC ; +25,4% pour les taules ; +11,6% polyuréthanes ; +22,2% pour le cuivre ; +17% pour l'aluminium et +200%pour le bois

S’ajoute à cela une hausse du coût de livraisons (en moyenne 15% plus cher depuis six mois), qui tend à faire exploser le prix des constructions neuves. Beaucoup de professionnels et experts du BTP s’inquiètent désormais car les prix affichés pourraient ne jamais redescendre à la normale.

Merci ! Vous êtes bien inscrit à Digicode.
Il y a eu un problème lors de votre inscription.

La touche finale : Les tours Duos de Jean Nouvel bientôt achevées

Dans la capitale, tout le monde a suivi leur évolution. Ces deux grattes-ciel parisiens voient leur chantier toucher à sa fin ! Situé dans le 13e arrondissement, le sommet culmine à 180m de haut, ce qui fait de l’une de ces tours le troisième plus haut gratte-ciel de France. Malheureusement pas pour longtemps puisque le même architecte Jean Nouvel voit son projet de la tour Hekla à la Défense grandir (avec 220 m prévus pour 2025).

Ces tours Duos n’en sont pas moins surprenantes ; avec une inclinaison de 5 degrés (contre 4.5° pour la tour de Pise en comparaison) et des parois entièrement vitrées permettant de refléter le paysage urbain alentour, le tout affiche un certain dynamisme. De plus, l’axe choisi permet de faire rentrer ce bâtiment double dans l’alignement de la Grande Arche et de l’Arc de Triomphe ; de quoi classer ce projet parmi les plus emblématiques de leur époque !