L’exode des citadins n’aura pas lieu !

A l’actu cette semaine : on tente de comprendre où vont vivre les télétravailleurs après la crise sanitaire ; on évoquera aussi l’importance du bois pour les constructions à venir et une maison atypique imprimée depuis son sol d’origine. Bref, c’est reparti pour Digicode, la newsletter qui décrypte l’actualité immobilière.

Digicode, tous les semaines, l'actualité immobilière décryptée pour les propriétaires bailleurs.
Merci ! Vous êtes bien inscrit à Digicode.
Il y a eu un problème lors de votre inscription.

Coup de projecteur sur l’immobilier de périphérie 

Avec plus de 50% des Français mis au télétravail dès mars 2020 (72% à Paris), près d'un tiers des habitants des grandes villes envisagent de déménager. Toutefois, il semblerait que l'exode des citadins vers les campagnes n’ait pas nécessairement lieu.

Pour être précis : le télétravail et les confinements ont poussé les citadins à s’installer en périphérie. Les derniers sondages montrent que les salariés souhaitent continuer en télétravail 2 ou 3 jours par semaine après la crise sanitaire (72%) et au vu de la hausse de la productivité en 2020 (+22%) et de la baisse des coûts pour les bureaux, les entreprises devraient facilement se laisser convaincre. 

En conséquence, le grand gagnant de la pandémie semble être le péri-urbain. Ainsi, le prix des banlieues augmente pour répondre à la demande croissante des investisseurs (hausse de 2,3% sur la banlieue lyonnaise en un an;  4,20% en région parisienne). 

Pour prendre un peu de recul : Suite au développement du télétravail, la capitale et les grandes métropoles tentent de recréer un parc de logements accessibles. A Paris par exemple, la mairie mise sur une reconversion des bureaux désormais abandonnés pour créer de nouveaux biens immobiliers (budget total de 9,2 milliards d'euros d'investissement).

Découvrez Loumi, la plateforme des propriétaires baileurs !
Trouver un bon locataire et gérer votre bien devient un jeu d’enfant grâce à Loumi

Les autres codes de la semaine : 

  • La fondation Abbé Pierre demande une nouvelle prolongation de la trêve hivernale car 30 000 locataires seraient menacés d'expulsion cette année ;
  • 48% des français ont entrepris des travaux ou améliorations dans leur logement en 2020 ;
  • Les prix de l’immobilier repartent à la hausse dans la capitale (+0.3% en avril) ; une première depuis 8 mois ;
  • Droit de suite (digicode n°4) : vos investissements sont saufs, la gare du Triangle de Gonesse de la ligne 17 verra finalement le jour !

Les immeubles en bois vont devenir incontournables

Les nouvelles réglementations exposées dans la loi énergie-climat imposent une réduction très importante des émissions de gaz à effet de serre (RE 2020 avec un objectif de -30% des émissions de CO2) concernant le bâtiment d’ici 2030. Dans cette optique, beaucoup de constructeurs commencent à se tourner vers le bois comme élément structurel.

Bien que les collectivités n’aient pas la possibilité d’imposer le bois sur leur territoire, Nantes-Métropole impose 30% de construction bois dans ses zones d’activité concertée (soit 3 300 logements en 15 ans). Aujourd’hui, le bois représente 4 % du logement collectif, 9 % du logement individuel et 16 % du non résidentiel

Certains promoteurs ont pris les devants, comme Bouygues à Strasbourg avec la tour Sensation, ou Eiffage à Bordeaux avec la tour Hypérion et sa voisine Silva. Cependant, les chantiers sont pour l’instant à l’arrêt à cause d’une pénurie de matériaux conduisant à une flambée des prix (+20% à 25% pour le bois de charpente notamment).

Merci ! Vous êtes bien inscrit à Digicode.
Il y a eu un problème lors de votre inscription.

La touche finale : une maison 3D littéralement sortie de terre!

La maison Tecla, pour technology et clay (l’argile) est une maison entièrement conçue à partir de la terre présente dans les sols proches. Située dans la province Nord-Est de l’Italie, elle a été entièrement érigée avec pas moins de 350 couches d’argiles grâce à une imprimante 3D fixée sur une grue tournant sur elle-même. 

Cette technique a permis aux architectes de créer des parois entièrement concaves qui donnent à l’intérieur une sensation d’espaces futuristes du style startrek. L’argile étant un très bon isolant naturel, il s’agit d’une habitation adaptée aux changements climatiques avec une empreinte carbone presque nulle ; de quoi inspirer les architectes pour les années à venir !