Le solaire très prisé des français

A l’actu cette semaine dans Digicode : on fera le point sur l’engouement français concernant l’autoconsommation solaire, puis on évoquera l’apparition des low cost sur le marché de l’immobilier avant de s’intéresser à la mise en vente de la maison du milliardaire Elon Musk. Bienvenue dans Digicode, la newsletter qui décrypte l’actualité immobilière !

Digicode, tous les semaines, l'actualité immobilière décryptée pour les propriétaires bailleurs.
Merci ! Vous êtes bien inscrit à Digicode.
Il y a eu un problème lors de votre inscription.

Les français se tournent petit à petit vers l’autoconsommation solaire 

Aujourd’hui, 100 000 ménages ont choisi l’autoconsommation solaire. Ils n’étaient que 3 000 en 2015 et Enedis prévoit désormais 4 millions de foyers rattachés au solaire d’ici 2030. Alors que la France se classe mal sur ce type de production (18e rang européen en production par habitant), les français semblent soucieux de leur environnement et n’ont pas peur de sauter le pas. 

Pour être précis : Concernant les énergies renouvelables, les français sont 37% à privilégier le solaire, contre 23% pour le solaire thermique, 21% pour la géothermie et 14% pour l’éolien. L’engouement des français se poursuit donc avec une double volonté ; d’une part l’envie de réduire la facture d’énergie, de l’autre de faire un geste pour la planète et faire avancer la transition énergétique. On note : 

Pour prendre un peu de recul : Le secteur sait innover puisqu’en réponse au solar roof proposé par Tesla, l’entreprise française Sunstyle propose des tuiles photovoltaïques faciles d’installation. De quoi allier performance, écologie, esthétique et localisme. 

Découvrez Loumi, la plateforme des propriétaires baileurs !
Trouver un bon locataire et gérer votre bien devient un jeu d’enfant grâce à Loumi

Les autres codes de la semaine : 

  • A compter du 1er juillet un nouveau décret permettra de réguler la transformation d’une location commerciale en location touristique (type Airbnb)
  • Avec le covid, le montant moyen des charges est de 49,95 e/m2 contre 50,95e/m2 (2020/2019)
  • L'État annonce 500 millions d'euros supplémentaires pour l’aide à la rénovation énergétique Ma Prime Rénov'

Des low cost de l’immobilier bousculent le marché à l’achat

Alors que le secteur immobilier est resté inchangé pendant des années en termes de pratiques, de nouveaux acteurs économiques viennent bousculer le marché et implanter une nouvelle façon de louer. 

En effet, certaines start up et entreprises proposent des alternatives aux agences de location traditionnelles. Evidemment, devant ces prix et forfaits imbattables en raison d’une meilleure optimisation (utilisation d’algorithmes, mise en location informatique, dépôt de dossier à distance etc.), les agents immobiliers classiques ne sont plus suffisamment compétitifs (honoraires compris entre 4% et 7% du bien vendu en moyenne).

L’enjeu est de réduire les coûts pour faire place à des consommateurs plus autonomes, c’est-à-dire capables de choisir et de veiller eux-mêmes en partie sans avoir à se déplacer dans les agences. Ces nouvelles propositions semblent partir du constat fait que les propriétaires veulent garder une certaine liberté de choix en évitant les frais d’honoraires élevés. 

Merci ! Vous êtes bien inscrit à Digicode.
Il y a eu un problème lors de votre inscription.

La touche finale : Elon Musk vend sa dernière maison 

Il l’avait promis ! Le patron de Space X et de Tesla avait annoncé vouloir se séparer de tous ses biens immobiliers afin d’investir sur Mars avec l’objectif -légèrement- ambitieux de nous rendre multi-planétaires. Après s’être délesté de nombreuses propriétés, E. Musk a mis en vente cette semaine sa dernière demeure.

Située dans la baie de San Francisco, la villa de 1 500m2 dispose de 10 salles de bain, d’une salle de bal, d’une piscine plutôt généreuse et des sentiers de randonnée avec des canyons compris dans les 19 ha de terrain. 

Évidemment, pas facile de trouver preneur en dépit de toutes ces qualités puisque le prix affiché est de 37.5 millions de dollars. De plus, les taxes foncières représentent à elles seules 277 000 dollars/an ! De quoi refroidir les quelques investisseurs potentiels ...