Le nouveau diagnostic énergétique est arrivé !

Au programme de Digicode cette semaine ; un nouveau diagnostic de performance énergétique (DPE) va être obligatoire en Juillet prochain, le marché s’inverse entre Paris et sa banlieue et enfin le grand retour du Corbusier… ah non c’est Jean Nouvel. Bref, c’est parti pour Digicode, la newsletter qui décrypte l’actualité immobilière !

Digicode, tous les semaines, l'actualité immobilière décryptée pour les propriétaires bailleurs.
Merci ! Vous êtes bien inscrit à Digicode.
Il y a eu un problème lors de votre inscription.

Arrivée du nouveau DPE: un casse-tête pour l’immobilier

Le nouveau Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) prévu dans la loi ÉLAN de 2018 a été précisément détaillés par 2 circulaires datant du 31 mars et autant vous dire qu’il y a beaucoup de changement. Le calendrier ? Mise en place au 1er Juillet. 

Pour être précis : Bien connu des propriétaires, le DPE a été instauré en 2006. Il est obligatoire (et oui) au même titre que ceux concernant le plomb, l'électricité, le gaz… Les principaux changements : 

  • tout d’abord, une nouvelle méthode de calcul qui 1. est uniformisée pour tous les diagnosticiens, 2. n’utilise plus les anciennes factures pour calculer le score énergétique et 3. intègre les émissions de gaz à effet de serre ; 
  • ce dernier point n’est pas une mince affaire car 800 000 logements équipés d’une chaudière au fioul ou au gaz vont descendre d’une catégorie… et bonne nouvelle 800 000 logements chauffés à l’électrique devrait monter d’une marche ;
  • le nouveau diagnostic aura un nouveau ‘design’ plus accessible et intégrera de nouvelles informations (comme une estimation de la facture énergétique pour le locataire) ;
  • conformément au décret n°2020-1610 du 17 décembre 2020, le DPE aura toujours une durée de validité de 10 ans mais la date de validité de vos anciens DPE va évoluer…  

Attention, tout ça n’est rien face à la grande nouveauté : le DPE devient opposable. Concrètement, votre locataire peut refaire faire un DPE à tout moment (à sa charge) et se retourner contre vous si les résultats ne correspondent pas à celui que vous lui aviez fourni… Autant vous dire que le choix de votre futur diagnosticien ne pourra plus se faire au hasard ! 

Pour prendre un peu de recul : cette nouvelle considération d’un DPE renforcé s’inscrit dans le prolongement de la loi énergie-climat du 08 novembre 2019. Plusieurs objectifs sont évoqués, comme celui de réduire d’au moins 40 % les gaz à effet de serre d’ici 2030, en compatibilité avec la stratégie nationale bas carbone (SNBC) et l’interdiction des appartements les plus énergivores.

Découvrez Loumi, la plateforme des propriétaires baileurs !
Trouver un bon locataire et gérer votre bien devient un jeu d’enfant grâce à Loumi

Les autres codes de la semaine :

  • Alors que les taux d'intérêts des banques centrales continuent de baisser (- 0.1% ce trimestre), les banques de détails ont restreint l’accès au crédit immobilier pour les particuliers (-20% depuis janvier).
  • Confinement oblige, après avoir repeint l'intégralité de leur maison, les français se tournent maintenant vers les piscines avec une explosion des ventes (+28% en 1 an).
  • En raison des effets d’aubaine et des arnaques à répétition, les offres de rénovation énergétique à 1€ s’arrêteront à compter du 1er juillet 2021, pas d’inquiétude néanmoins l’Etat va continuer à soutenir les propriétaires à isoler leur bien.

Paris et sa banlieue; les rôles s’inversent pendant la crise ! 

Si les ventes d'appartements parisiens ont reculé de 6% cette année, c’est loin d’être le cas pour les maisons de périphérie (hausse de 6% pour l'ensemble de la région et même de 8 % en grande couronne) avec un total de 42 160 transactions enregistrées. On note également une augmentation des demandes sur les logements anciens en région parisienne -hors Paris (+1.0% sur le volume des ventes de nov. 2020 à janv. 2021).

En cause l’arrivée du Grand Paris Express et celle des JO de 2024, qui boostent les prix de l’immobilier du bassin parisien. Qu’il s’agisse de logements en Seine-Saint-Denis ou en Haut-de-Seine, avec des communes prometteuses comme Gennevilliers, Villeneuve-La-Garenne, Bobigny, Stains, Pierrefitte-sur-Seine ou Saint-Ouen, l’immobilier de ces quartiers est en train de changer en devenant la cible de multiples investisseurs.

Merci ! Vous êtes bien inscrit à Digicode.
Il y a eu un problème lors de votre inscription.

La touche finale : le projet irréel de Jean Nouvel à Gennevilliers

Un quartier dans un immeuble ; voilà le projet fou que se lancent l’architecte et son équipe pour 2025 ! Cette méga structure intégrera, sur ses 100 000m2, des bureaux, des commerces, des espaces de co-living, une école, une résidence étudiante, des espaces verts ; tout cela dans un seul et unique bâtiment pour la bagatelle de… 300 millions d’euros. 

“Tout est fait pour accueillir qui veut venir avec ses désirs”, déclare l’architecte. Mais comment s’assurer du bon fonctionnement d’une telle mixité ? Son agence est également attendue au tournant puisque pour rappel, certains projets livrés avaient été manifestement sous-évalués, comme la Philharmonie de Paris (édifiée avec 530 millions au lieu des 170 prévus initialement).