Des logements en détérioration ?

Cette semaine dans Digicode : on se penche sur un rapport qui pointe du doigt la baisse de la qualité des logements actuels en France… On en apprendra ensuite davantage sur un concept se développant de plus en plus chez les Français aisés suite à la crise sanitaire… Avant enfin de découvrir un nouveau gratte-ciel qui pourrait avoir une empreinte écologique positive ! Bienvenue dans Digicode, la newsletter qui décrypte l’actualité immobilière !

Digicode, tous les semaines, l'actualité immobilière décryptée pour les propriétaires bailleurs.
Merci ! Vous êtes bien inscrit à Digicode.
Il y a eu un problème lors de votre inscription.

Dégradation de la qualité des logements

Un rapport remis au gouvernement mercredi 8 septembre sur demande d’Emmanuelle Wargon (ministre déléguée chargée du Logement) le dit clairement : la qualité deslogements a régressé et ce changement n’est pas récent… 

Pour être précis : L’objectif de la mission était de définir un référentiel de la qualité d’un logement. 5 critères ont été retenus : l’évolutivité, la luminosité, la sensation d’espace, la réponse pratique à des fonctions de base, et le rapport à l’espace extérieur. Le rapport remarque un tournant à partir des années 1980 : jusque dans les années 70, la construction de logements a été marquée par des progrès permanents en termes de confort et d’espace, tandis que les années 80 marquent le début des politiques publiques concentrées sur les préoccupations urbaines et techniques (par exemple la performance énergétique).

Pour prendre un peu de recul : Avec la crise sanitaire, le besoin d’espace et de grands logements lumineux a été encore plus mis en valeur. Le rapport propose des conditions essentielles pour améliorer la qualité des logements : une surface minimale pour chaque pièce des appartements, une hauteur sous plafond fixée à 2,70 mètres et un minimum d’espace dédié au rangement. Autre recommandation, l’intégration des critères de qualité au Pinel +, qui viendra remplacer l’actuel Pinel à partir de 2023. 

Découvrez Loumi, la plateforme des propriétaires baileurs !
Trouver un bon locataire et gérer votre bien devient un jeu d’enfant grâce à Loumi

Les autres codes de la semaine :

Un nouveau concept : les résidences semi-principales

Décidemment, la crise sanitaire aura eu bien des effets : on se concentre maintenant sur les résidences semi-principales. On a déjà parlé dans Digicode de l’engouement grandissant des Français les plus aisés pour les résidences secondaires (un bref rappel des chiffres : 12% des Français sont déjà propriétaires d’un tel bien, et ils sont désormais 17% à envisager sauter le pas). 

Le concept de résidence semi-principale n’est pourtant pas nouveau : il était auparavant davantage connu des retraités. Mais la crise a d’une part donné envie aux Français d’espace et de nature, et d’autre part favorisé le télétravail. 

Une étude des Meilleurs Agents révèle que 6 télétravailleurs sur 10 déclarent avoir passé plus de temps dans leur résidence secondaire durant la crise, et 40% des télétravailleurs réguliers pensent y passer près de la moitié de l’année. Seule contrainte, la résidence secondaire doit être facilement accessible en transport et disposer d’un bon accès internet.

Merci ! Vous êtes bien inscrit à Digicode.
Il y a eu un problème lors de votre inscription.

La touche finale : un gratte-ciel intégralement en bois

C’est au nord de la Suède, à Skelleftea, qu’une tour en bois haute de 80 mètres a surgi de terre. Avec ses 20 étages, elle n’a pas de quoi rougir puisqu’elle est la plus haute tour en bois du monde. Elle est bien devancée en hauteur par une tour norvégienne culminant à 85 mètres, mais qui mélange elle bois et béton… 

Le matériau est issu de forêts à 200km de l’emplacement de la tour, et a été travaillé dans une scierie se situant à 50km. La tour est présentée avec un bilan écologique positif : elle devrait tenir debout pour a peu près 100 ans, et à terme, un taux négatif d’émission de carbone pourrait être atteint selon les calculs. Comment ? Le bois est le seul matériau renouvelable et neutre en émission de carbone, et la tour est équipé de panneaux solaires.