Comment éviter la vacance locative pendant le reconfinement ?

Le reconfinement représente-t-il un risque de vacances locatives pour les propriétaires ? Les outils numériques peuvent permettre la continuité locative.

Publié le
4/11/2020 12:04
-
Mise à jour le
10/2/21 11:15

Gérez votre bien simplement avec loumi

loumi, la plateforme de location de logement qui facilite la vie de propriétaire !
Je veux en savoir plus

Des règles strictes similaires au premier confinement

Pas d'assouplissement pour le secteur de la gestion immobilière, le gouvernement a reconduit les règles très strictes édictées en mars dernier. 

L’interdiction de la visite, un coup de frein aux mises en location

« Les visites de logements s'arrêtent. À ce stade, il n’y a pas de dérogation prévue pour les visites, même urgentes, elles restent interdites. » Emmanuelle Wargon, ministre du logement sur Radio-Immo le 30 octobre 2020. 

Comme cela fut déjà le cas lors du premier confinement, l’organisation de visites n’a pas été retenue comme un motif légitime de déplacement. 

La visite reste l’un des moments essentiels pour la mise en location, tant pour le propriétaire que pour le futur locataire. Difficile d’envisager de signer un bail en ayant uniquement vu quelques photos du bien. Si les visites virtuelles se multiplient, elles constituent une première approche mais, pour le moment, rarement l’unique visite avant signature. Pour les propriétaires, l’échange avec leur futur locataire permet de confirmer les éléments du dossier et de poser les bases d’une relation de confiance. 

L’impact pour les propriétaires peut être significatif

Ces restrictions sur les visites avaient eu un effet très important sur le marché locatif durant la période de mars à fin mai. L'effondrement du marché locatif a eu comme conséquence l’augmentation des vacances locatives pour les propriétaires à la recherche de nouveaux locataires.

Or, l’amputation d’un douzième - voire plus ! - des revenus impacte fortement l’équilibre financier des investissements locatif. En effet, un mois de loyer perdu représente une perte de plus de 8% de revenu pour le propriétaire. Décembre étant un mois calme sur le marché de l’immobilier, c’est potentiellement plus de 16,5% de manque à gagner sans compter les charges locatives non assumées par un locataire durant la période de vacances. Au total, l’addition peut être salée pour le propriétaire, et les retours de l’année 2020 définitivement perdus. 

Des solutions existent pour éviter la vacance, elles passent par l’utilisation des outils numériques 

Tout espoir n’est pas perdu, des solutions existent pour les propriétaires comme pour les locataires. 

Les déménagements restent autorisés

Comme en mars dernier, si les déménagements restent autorisés, ils doivent cependant être dûment justifié par un bail signé par exemple. Ainsi, n’interrompez pas le processus de location si vous veniez de signer un bail ou que vous apprêtiez à le faire. 

Par ailleurs, si vous arrivez à vous mettre d’accord avec un locataire dans les prochaines semaines et que vous signez un bail à distance, alors votre locataire peut tout à fait emménager. 

La mise en location à distance, la seule solution

Il reste donc une solution aux propriétaires dans les prochains mois : la mise en location à distance. Il faut donc digitaliser toutes les étapes de la mise en location, de la visite à la signature du bail en passant par l’acte de cautionnement. Quelques conseils pour cela. 

Afin de faire visiter votre bien à distance, la vidéo reste le moyen le plus impactant. Nous vous conseillons d’expliquer précisément l’organisation de votre bien, de montrer les parties communes et les extérieurs en ouvrant les fenêtres par exemple. Plus que jamais nous insistons sur l’importance de ne rien cacher à vos locataires ! 

Cependant, ne vous contentez pas uniquement d’une vidéo mais prenez le temps de faire un appel visio avec votre futur locataire. Cet appel visio vous permettra par ailleurs de confirmer son identité et les différentes pièces de son dossier. En effet, il faut également demander à vos locataires de vous envoyer un dossier complet. Le générateur de dossier Loumi peut vous aider à réunir avec certitude un dossier complet.

La signature électronique du bail, un outil indispensable

Pour la signature du bail et de l’acte de cautionnement, trois options existent. La première consiste en un envoi papier, la signature physique puis un retour par la poste également. Cette solution, si elle a été largement éprouvée, a comme conséquence une remise des clés plus tardive décalant d’autant le début de la location. 

L’autre solution consiste à utiliser des outils de signature électronique. Rassurez-vous, la signature électronique du bail et de l’acte cautionnement est légale depuis respectivement la loi du 13 mars 2000 et la loi ELAN du 23 novembre 2018. Vous pouvez donc y avoir recours sans risque dès lors que vous utilisez un service sécurisé comme le sont Docusign ou Yousign par exemple. 

Enfin, vous pouvez également donner rendez-vous au locataire pour signer le bail en personne. En effet, le Ministère du Logement a confirmé que la signature du bail était une raison recevable pour se déplacer durant le reconfinement. Néanmoins, il vous sera difficile de respecter les distances de sécurité recommandée par les autorités sanitaires. Si cette option a vos faveurs, prenez vos précautions : ports du masque, stylo individuel, espace aéré, … 

Les états des lieux restent autorisés

Dernier élément important de la mise en location : les états des lieux sont des motifs de déplacement légitimes comme l’a précisé le Ministère du Logement. Ainsi, vous pouvez vous déplacer pour effectuer l’état des lieux de sorti d’un locataire. C’est un élément important car il permet la rotation entre deux locations. 

Parallèlement, les états des lieux d’entrée sont également autorisés ainsi que les déplacements pour la remise des clés à un nouveau locataire. Encore une fois, nous vous invitons à garder vos distances ainsi que votre masque durant ces interactions.


Le confinement n’est pas une fatalité pour la vacance locative même s’il vient largement modifier les habitudes des propriétaires. La mise en location à distance est une solution innovante qui permet de trouver un locataire dans cette période de reconfinement.

François Quillot
Économiste spécialiste de l'immobilier

Éviter la vacance locative pendant le reconfinement, les points essentiels :

  • Maintenez l’entrée dans les lieux des locataires qui ont déjà signé leur bail
  • Mettez votre bien en location avec une vidéo explicative
  • Demandez aux personnes intéressées de vous envoyer leur dossier 
  • Organisez un appel visio avec des locataires pré-selectionnés
  • Utilisez la signature électronique pour le bail et l’acte de cautionnement

Mettez en location simplement avec loumi

loumi, la plateforme de location de logement qui facilite la vie du propriétaire !
Je veux en savoir plus

Tous nos articles

Méthodologie
Déterminez le positionnement locatif de votre bien
Actualité
Immobilier en Ile-de-France: un pari pour les investisseurs
Méthodologie
Comment faire un bon état des lieux?
Actualité
L’investissement locatif menacé par la crise ?