Comment créer votre annonce immobilière ?

Une bonne annonce immobilière, c'est la base d'une relation de confiance avec vos locataires et vous permet surtout de réduire le nombre de questions.

Publié le
30/9/2020 15:45
-
Mise à jour le
5/5/21 12:18

Gérez votre bien simplement avec loumi

loumi, la plateforme de location de logement qui facilite la vie de propriétaire !
Je veux en savoir plus

La rédaction de votre annonce est une étape importante du processus de mise en location. Tout d’abord, parce qu’elle est le premier contact avec votre futur locataire, mais également car une rédaction efficace peut vous faire économiser beaucoup de votre temps ! 

Nous vous livrons ici les points essentiels afin que vous puissiez, en autonomie, rédiger une annonce complète et efficace !

Rédiger une annonce immobilière efficace 

Votre texte doit être clair et synthétique 

Sur la forme, votre annonce doit être relativement brève, de l’ordre de 5 à 6 lignes. Cette concision permettra à votre futur locataire de déterminer rapidement si votre bien peut lui convenir ou non. Inutile donc de faire de la littérature, le locataire sait parfaitement le type de bien qu’il recherche et un bref coup d’oeil sur une annonce lui permet de savoir s’il convient de creuser l’offre ou de passer à la suivante. 

La recherche d’un appartement ou d’une maison à louer constitue encore aujourd’hui une démarche complexe et coûteuse en temps pour les deux contractants, alors autant se donner les moyens d’économiser votre temps à chacune des étapes du processus de mise en location ! 

Ne sous-estimez pas les informations de base

Tout d’abord, précisez la nature de votre bien, c’est-à-dire, s’il s’agit d’un appartement ou d’une maison, d’un bien meublé ou non. Indiquez ensuite sa superficie ainsi que sa localisation. S’il s’agit d’un appartement, n’oubliez pas de préciser l’étage. En effet, un certain nombre de personnes évitent par exemple les rez-de-chaussée. 

Si votre bien se situe dans une grande ville, pensez à indiquer les transports en commun directement à proximité, cela peut permettre au lecteur de votre annonce de mieux visualiser sa localisation. 

Attention aux pièges avec la superficie

En ce qui concerne la mention de la superficie, vous trouverez fréquemment des annonces immobilières parlant de m2 en loi Carrez. Il est préférable toutefois d’adopter les critères dits loi Boutin, en le précisant entre parenthèses. Mais quelle est la différence ? 

Dans les deux cas, il s’agit de superficie habitable, c’est-à-dire la superficie du plancher à laquelle on soustrait la surface des cloisons, marches, cage d’escalier ou autres gaines techniques en tout genre. Mais, en loi Boutin, il n’est pas tenu compte des parties non aménagées tels que les caves, les sous-sols, les loggias ou encore les combles. 

Mettez en avant les éléments clés de votre bien

Renseignez ensuite le nombre de pièces, la présence d’un ou plusieurs balcons le cas échéant, ainsi que l’existence d’un garage ou d’un parking. S’il s’agit d’une location meublée, précisez les équipements fournis, en mettant notamment en avant ceux qui ne correspondent pas à l'aménagement minimum obligatoire mais que vous mettez à la disposition de votre locataire afin de lui offrir le meilleur confort possible. 

Attention, dans la brève description que vous faites de votre bien, et notamment de ses différentes pièces, n’abusez pas des adjectifs qualificatifs. Veillez à les utiliser à bon escient pour mettre en avant ce qui vous semble être l’atout de votre bien, un grand séjour lumineux par exemple ! 

Ensuite, selon l’équipement disponible, il peut être très positif d’indiquer le type de connexion internet dont est équipé votre bien (ADSL, fibre, etc.). Dans la période de télétravail croissant que nous connaissons, cela peut constituer un véritable atout !

Enfin, terminez par le montant mensuel du loyer et les charges. Il est important de distinguer dans votre annonce le montant du loyer et charges, en précisant très explicitement ce qu’elles incluent.

N’oubliez pas le bilan énergétique

En ce qui concerne le bilan énergétique de votre bien, vous devez ajouter à votre annonce l’étiquette énergie, qui est obligatoire dans les annonces de mise en location depuis 2011. Elle renseigne votre futur locataire quant aux performances énergétiques de votre bien et l’aide à établir les charges, notamment de chauffage, lié à l’habitation. 

Le diagnostic de performance énergétique doit être établi par un professionnel remplissant des critères de compétence. Par ailleurs, n’hésitez pas à renseigner à titre indicatif les charges de chauffage, eau, électricité de l’année n-1. 

Les discriminations sont interdites, au même titre que leur mention dans votre annonce immobilière! 

Rappelons-le, tout type de discrimination est bien évidemment interdit. Vous ne pouvez rejeter une candidature sur des critères tels que l’origine de la personne, son sexe, son âge, son état de santé, sa situation de famille ou encore l’origine de son garant le cas échéant. La liste n’est, bien sûr (!), pas exhaustive ! 

Autant le dire clairement, gardez-vous bien d’afficher dans votre annonce votre souhait de ne pas louer votre bien à des personnes âgées ou à des familles monoparentales ! Ce n’est pas simplement contraire aux valeurs de Loumi, c’est aussi pénalement répréhensible !

Créer la présentation visuelle de votre bien 

Essayez de prendre des photos les plus proches de la réalité

Prenez des photos de qualité et de chacune des pièces de l’appartement ou de la maison, sans chercher à déformer la réalité. Inutile de vouloir donner l’impression qu’une petite pièce est en fait assez spacieuse ! Le visiteur s’en apercevra lors de la visite et vous aurez alors tous les deux perdu votre temps. Il en va de même quant à la description de l’état général de votre bien. 

En simple, ne cherchez pas à cacher les défauts ou les aspects les moins attrayants de votre bien. Le locataire le découvrira bien assez tôt et cela fondera votre relation sur de bien mauvaises bases. On vous rappelle que Loumi cherche avant tout à reconstruire le lien de confiance propriétaire-locataire !

Par ailleurs, il n’est jamais inutile de jeter un coup d’œil au décret du 30 janvier 2002 relatif aux normes de décence d’un logement.

 La vidéo pour une première visite virtuelle

Réaliser une petite visite virtuelle de votre bien, filmée à l’aide de votre smartphone ne vous prendra que peu de temps et participe largement à ce que seules les personnes les plus intéressées par votre bien vous contactent. C’est simple, rapide, et au final, tout le monde gagne du temps !

 

Vous connaissez désormais les principaux points essentiels afin de rédiger convenablement votre annonce de mise en location, et surtout, pour que celle-ci ne génère pas de faux espoirs, mauvais ciblage ou autres déceptions en tout genre !

Un dernier conseil, n’hésitez pas à vous mettre dans la peau de votre futur locataire : par exemple, si vous proposez à la location un appartement avec plusieurs chambres, il est probable que votre locataire ait des enfants et donc, soit intéressé par des informations concernant la proximité des établissements scolaires. Ajoutez cela à votre annonce ! 

François Quillot
Économiste spécialiste de l'immobilier

Créer votre annonce de mise en location, les points essentiels :

  • Rédigez un texte clair et synthétique
  • Mettez en avant les éléments clés (localisation, superficie, loyer)
  • N'oubliez pas les bilans énergétiques obligatoires
  • Des photos fidèles à votre bien
  • Un plus : une visite virtuelle avec votre smartphone

Mettez en location simplement avec loumi

loumi, la plateforme de location de logement qui facilite la vie du propriétaire !
Je veux en savoir plus

Tous nos articles

Méthodologie
Déterminez le positionnement locatif de votre bien
Actualité
Immobilier en Ile-de-France: un pari pour les investisseurs
Méthodologie
Comment faire un bon état des lieux?
Actualité
L’investissement locatif menacé par la crise ?